Cette situation concerne plus d'une université, et de ce fait le caractère national pourrait caractériser cette opération qui ne dit pas son nom et aucun responsable digne de ce nom, n'est capable de donner explications ou vraies causes d'empêchement d'alimentation des comptes bancaires des collègues enseignants des universités d'Oran (au moins).